Paris – 13 Novembre 2015

00800036

00800035

00800032

Psyché ranimée par le baiser de l’Amour
Antonio CANOVA (1757 – 1822)
Musée du Louvre – Paris

00800031

00800029

00800028

00800027

00800026

Paris, Vendredi 13 Novembre, au moment des attentats notre fête s’est transformée en cauchemar.

00800024

00800023

00800022

Paris, Place de la République

00800021

00800020

00800018

00800017

00800016

00800015

00800014

00800013

Malgré l’intranscriptible douleur des évènements, l’art a été une véritable catharsis pour moi.
J’ai été choisie pour participer à l’exposition Expériences Art Fair, je n’avais ni la force physique ni morale de la faire, mais après avoir vu l’exposition sur Chagall « Le Triomphe de la Musique » à la Philarmonie de Paris, une brèche s’est ouverte et celle-ci a été la porte vers la résilience. J’ai tenu bon et je me suis relevée – tout comme les 50 autres artistes internationaux qui ont fait que l’expérience ait pu se produire. C’était grandiose.

Je remercie Rudy Cohen et Adrien Moisson de la Splendens Factory de m’avoir fait confiance encore une fois… De m’avoir encore poussé vers le haut. Merci

00800002

Fête de départ de l’un de mes meilleurs amis – Pierre – qui est parti faire le tour du monde avec sa fiancée Micha. Thème de la soirée « tour du monde ».

00800008

00800006

00800009

00800004

00800005

00800011

00800012

00800001

Pellicule Août 2015 – N&B

De retour à Paris, je profite de cette nouvelle pellicule déroulée à la montagne pour citer une fable de La Fontaine qui n’a pas pris une ride… D’ailleurs, elle n’a jamais autant été d’actualité !
A l’ère de la surenchère sur les réseaux sociaux (à laquelle je contribue aussi puisque c’est mon métier) et fréquentant les mondanités de la mode et l’art, parfois, face à mes interlocuteurs :
j’ai juste envie de l’écrire sur mon front.


La Montagne qui accouche

Une Montagne en mal d’enfant
Jetait une clameur si haute,
Que chacun au bruit accourant
Crut qu’elle accoucherait, sans faute,
D’une Cité plus grosse que Paris :
Elle accoucha d’une Souris.

Quand je songe à cette Fable
Dont le récit est menteur
Et le sens est véritable,
Je me figure un Auteur
Qui dit : Je chanterai la guerre
Que firent les Titans au Maître du tonnerre.
C’est promettre beaucoup : mais qu’en sort-il souvent ?
Du vent.

Jean de LA FONTAINE (1621 – 1695)

F1000002

F1000004

F1000005

F1000006

F1000007

F1000008

F1000009

F1000010

F1000011

F1000012

Anniversaire de Thibault, le compagnon de mon amie russe Maria

F1000013

F1000015

F1000016

F1000019

F1000020

F1000021

Retour dans ma maison de coeur aux Deux-Alpes, avec mon meilleur ami Nicolas.

F1000022

F1000023

F1000024

F1000025

F1000026

F1000027

F1000028

F1000029

F1000032

F1000033

 


F1000034

F1000035

F1000036

Thelma & Louise

Comme le Ground Control a fleuri au milieu des H&M parisiens, nous nous y sommes aventurés pour l’ouverture du Paris International Festival Of Psychedelic Music.

F1000003

F1000001

F1000004

F1000005

F1000006

F1000008

F1000010

F1000011

F1000012

F1000014

F1000015

F1000016

F1000017

F1000019

F1000020

F1000022

F1000023

F1000024

F1000027

F1000028

F1000029

F1000032

F1000033

F1000034

F1000035

10 000 Jours sur terre

 F1000001

La queue pour la projection de la version intégrale de Stalker de Tarkovski (mon film préféré de tous les temps) devant le cinéma du Luminor à Paris.

F1000002

F1000003

Fresque de Robert Combas, rue des Haudriettes à Paris

F1000004

F1000005

F1000006

Concert des Moonsters à l’Alimentation Générale  – Paris 11ème

F1000007

F1000008

Octave et Max

F1000009

F1000010

Je suis allée voir l’exposition sur Hervé Télémaque au Centre Georges Pompidou, puis j’ai déambulé une fois de plus, entre les oeuvres de la  collection permanente d’art contemporain…

F1000011

F1000012

F1000013

F1000014

F1000015

F1000016

F1000017

F1000018

F1000019

F1000020

F1000021

F1000022

F1000023

Après avoir commencé mon projet des 100 jours pour l’art, j’ai reçu cette gigantesque boite de 33 kilos recelant un support sur lequel je vais travailler jusqu’au 1er Juin.  Et que ceux qui le désirent pourront découvrir lors d’une exposition collective le 17 Juin à Paris.

F1000024

Le soir du 6 mai, j’ai pris cette photo car cette lumière, ce sol humide m’ont curieusement émus. J’ai ressenti quelque chose de très fort à peine 10 minutes avant de me rendre dans un bar, accompagnée de mon amie Iseult, jeune photographe particulièrement talentueuse qui voulait faire avec moi un test shoot look festival « Coachella » dans la cour d’un bar. J’ai accepté tout en pensant au fond de moi que le temps n’étais pas vraiment propice. Il y avait un vent très fort et il faisait froid. Je portais une robe en soie à fleurs très fine et j’étais frigorifiée. En arrivant dans la cour de ce bar, je n’ai absolument rien compris : il y avait énormément de monde alors qu’on était sensées être que toutes les deux en ce mercredi soir…
Et là, c’était le choc, tous mes amis s’étaient rassemblés pour me faire une surprise pour mes 10000 jours sur terre !!!! Native de fin décembre, je fête rarement mon anniversaire – sinon jamais, et la mesure du temps m’a toujours obsedée (c’est aussi pour cette raison que j’adore l’horlogerie). D’ailleurs, j’avais depuis longtemps calculé la date de mes 10000 jours…  Je savais que c’était ce jour là, mais pour le coup : je n’ai rien vu venir.
J’étais tellement sous le choc que je n’ai pu réaliser que le lendemain matin.
Une forte et belle soirée que je n’oublierai jamais, merci encore une fois à ma véritable amie Carole qui s’est chargée de toute l’organisation et qui a su déjouer mon sens de l’observation !

F1000025

F1000026

F1000028

F1000029

F1000030

F1000033

F1000034

F1000035

Les photos suivantes ont été faites en numérique par mon ami Laurent

10956737_2753835039483_890470393400560278_n

11039877_2753837519545_7651929497855795216_n

Carole et Max

11053663_2753839439593_700153855270197037_n

11140238_2753837279539_5732396805591136422_n

11150989_2753903041183_6115905111565780637_n

11182119_2753833999457_4882797750260933589_n

11196316_2753838319565_6355360260096338442_n

11200805_2753833079434_2989933731162841717_n

11201625_2753834039458_7908614336663661677_n

228583_2753833959456_1700454031244866976_n

11204438_2753838639573_7596870105818770484_n

11206025_2753833359441_2904051450726313521_n

11206105_2753839879604_887852040243321380_n

11210434_2753835479494_4694844932971992049_n

11218697_2753833119435_6169314654455212935_n

11245531_2753839199587_6356513544252611340_n

H&M loves Paris Fashion Week

J’ai toujours eu de la chance aux concours, j’ai déjà gagné un fixie avec levi’s, une tablette graphique, des places de concerts, des abonnements et je ne sais quoi encore !
Encore jamais gagné de voyage, mais ça ne saurait tarder…
De fait, dès que je vois un concours, j’y participe par principe !
Pour cette pellicule, j’étais la grande gagnante France du concours H&M loves fashion week (et je promets de ne connaitre personne dans l’organisation !).
Du coup, pour moi et mon accompagnante Carole, on a eu la totale : coiffure, make-up, personal shoppers, carte cadeau pour s’habiller pour la soirée et un chauffeur privé qui nous a emmené au Grand Palais pour voir le défilé.
Le défilé était ouvert par la fabuleuse Caroline de Maigret aux platines dans une ambiance lunaire.
Il y avait toutes les tops sur le catwalk, mademoiselle Agnès, et bien d’autres…
Belle soirée qui mérite un petit article ! Et merci à la chance ! (et h&m bien-sûr)

F1000002

F1000004

F1000008

F1000010

F1000013

F1000014

F1000015

F1000016

F1000017

F1000018

F1000019

F1000020

F1000023

A partir de là, c’est les photos numériques de H&M :

  IMG_5035  

IMG_5040

IMG_5046

IMG_5501

IMG_5502

Prague en carton-pâte

Jamais je ne pensais tomber sur une ville aussi austère et froide que Prague, en République Tchèque. Avant la fashion week de Paris, fin Mars j’ai décidé de plier bagage et partir un week-end seule afin de me couper du travail. Etre connectée 24/24 sur mon téléphone, je n’en pouvais plus : J’avais besoin de la fameuse « Digital détox » et c’est ce que j’ai fait. Sur un coup de tête, j’ai utilisé un logiciel de tirage au sort automatique, j’y ai rentré les destinations les plus attractives de Lastminute, et les billets étaient bookés le mercredi pour partir le vendredi soir.
Si j’ai appelé ce post « Prague en carton-pâte », c’est vraiment parce que j’ai eu l’impression d’avoir passé 3 jours dans un décor de film, avec des figurants totalement antipathiques, froids et austères.
Cette ville, pour moi, c’est se plonger dans le livre de Kafka « le Château ».
Pour ceux qui l’ont lu, l’atmosphère qui règne dans ce livre est celle que j’ai ressentie tout le long de mon séjour. J’avais l’impression d’être dans le corps de K., l’étranger qui arrive dans un village où la population n’a guère envie d’être dérangée.
Mon avion avait 2 heures de retard, je me suis perdue dans le métro, j’ai pris un taxi et je me suis fait arnaquer comme une vraie touriste alors que le conducteur avait l’air agréable et me parlait même en russe. Je me suis jamais sentie aussi mal à l’aise en mangeant seule au restaurant, j’ai beaucoup marché, médité sur ma vie, et je ne regrette rien car j’ai quand même énormément apprécié l’architecture gothique de cette ville. D’ailleurs, afin de compenser la morosité ambiante du séjour, je me suis offert un vrai shot culturel : j’ai vu le Ballet de Tchaïkovski « Le lac des Cygnes » à l’Opéra, « Les quatre saisons de Vivaldi », Pachelbel, Brahms et Sarasate en concert.
Cerise sur le gâteau pour mon départ, histoire de marquer le coup : je me suis offert un petit musée de la torture histoire ne ne jamais oublier l’angoisse de cette ville.

F1020001

Et dire que je pensais au décollage que les tchèques avaient un certain humour…

F1020002

Vue de ma chambre d’hôtel. Charmant.

F1020003

F1020004

F1020005

F1020006

F1020007

F1020008

F1020009

F1020010

F1020011

F1020012

F1020013

F1020014

F1020015

F1020016

F1020017

F1020018

F1020019

Ma seule photo à Prague  afin de contrer le  « Pics or It Didn’t Happen »…
Par contre, j’ai remarqué que les gens n’ont vraiment plus l’habitude des appareils photos avec pellicule. Sans écran, ils sont incapable de cadrer les pieds !

F1020020

F1020021

F1020022

Génération « selfie stick », sans honte aucune.

F1020023

F1020024

F1030001

F1030002

F1030003

F1030004

F1030005

F1030006

F1030007

F1030008

F1030009

F1030010

F1030011

F1030012

F1030014

F1030015

F1030016

F1030017

F1030018

F1030019

F1030020

F1030021

F1030022

Probablement le meilleur repas du mois avec Goulash et brochette marinée, arrosé de la meilleure bière du monde.

F1030023

F1030024

F1030026

F1040001

F1040002

F1040003

F1040004

F1040005

F1040006

F1040007

F1040008

F1040009

F1040010

F1040011

F1040012

F1040013

F1040014

F1040015

Le mur Lennon à Prague. Pour anecdote, John Lennon n’a jamais mis les pieds à Prague.
C’est surtout une petite attraction touristique où tout le monde fait la queue pour prendre des photos cool devant le tag de « Nirvana » ou « Pink Floyd, the wall ».
C’est aussi  le lieu de résidence d’un tchèque bien intentionné qui a trouvé le meilleur filon pour gagner de sa croute. Il passe sa journée à jouer et chanter des chansons des Beatles en roulant les « R » et au vue de sa coupelle, il se fait un bon paquet.

F1040016

F1040017

F1040018

F1040019

F1040020

F1040021

L’horloge astronomique de Prague (Pražský orloj) fait aussi partie du patrimoine majestueux et morbide de Prague. En effet, pour le coup, la légende veut que l’on ait crevé les yeux à l’horloger Hanus, son créateur, afin de l’empêcher de reproduire son chef-d’œuvre ailleurs. Glauque.

F1040022

F1040023

F1040024

F1040025Le cimetière juif de Prague se trouve dans le quartier de Josefov,  il était en fonction de 1478 à 1786 soit 3 siècles durant ! J’ai pris la photo à travers un trou dans le mur car le cimetière était fermé.
Apparement le nombre exact de pierres tombales et de morts enterrés est imprécis car il y a parfois plusieurs couches de tombeaux, mais il est estimé à douze mille tombes pour un minuscule espace comme celui-ci…

L’accordeur de Piano

F1000036

F1000029

 J’ai eu des cours d’anglais en haut du magnifique théâtre Trévise.

F1000030

Anjanette, mon professeur d’Anglais

F1000026

 L’escalier de l’Hôtel 13, rue des Beaux-Arts – 75006

F1000022

F1000020

F1000019

Châtelet – 75001 Paris

F1000018

F1000016

 Mon ex-boss (à l’agence de mannequins) et surtout amie, Laurence : une des uniques vraies parisiennes que je connaisse !

F1000014

 Le street-art pour revendiquer ses droits.

F1000013

Elsa, ma journaliste musique préférée !
Avec un papa photographe, elle a une prédisposition pour la photo qu’elle n’exploite pas et c’est vraiment dommage.

F1000012

F1000011
Inspection de mon Rameau (vous ne pouvez pas imaginer tout ce que l’on peut faire rentrer dans un 20m2)

F1000008

F1000005

F1000007

F1000006

F1000004

F1000003

F1000002

F1000001

Le quartier Poissonnière – Paris 75009

01730027_2

01730025_2

Au Centre Chopin75020 Paris