Pellicule Août 2015 – N&B

De retour à Paris, je profite de cette nouvelle pellicule déroulée à la montagne pour citer une fable de La Fontaine qui n’a pas pris une ride… D’ailleurs, elle n’a jamais autant été d’actualité !
A l’ère de la surenchère sur les réseaux sociaux (à laquelle je contribue aussi puisque c’est mon métier) et fréquentant les mondanités de la mode et l’art, parfois, face à mes interlocuteurs :
j’ai juste envie de l’écrire sur mon front.


La Montagne qui accouche

Une Montagne en mal d’enfant
Jetait une clameur si haute,
Que chacun au bruit accourant
Crut qu’elle accoucherait, sans faute,
D’une Cité plus grosse que Paris :
Elle accoucha d’une Souris.

Quand je songe à cette Fable
Dont le récit est menteur
Et le sens est véritable,
Je me figure un Auteur
Qui dit : Je chanterai la guerre
Que firent les Titans au Maître du tonnerre.
C’est promettre beaucoup : mais qu’en sort-il souvent ?
Du vent.

Jean de LA FONTAINE (1621 – 1695)

F1000002

F1000004

F1000005

F1000006

F1000007

F1000008

F1000009

F1000010

F1000011

F1000012

Anniversaire de Thibault, le compagnon de mon amie russe Maria

F1000013

F1000015

F1000016

F1000019

F1000020

F1000021

Retour dans ma maison de coeur aux Deux-Alpes, avec mon meilleur ami Nicolas.

F1000022

F1000023

F1000024

F1000025

F1000026

F1000027

F1000028

F1000029

F1000032

F1000033

 


F1000034

F1000035

F1000036

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *